top of page
  • Photo du rédacteurVousfinancer

PRÊT RELAIS : Fonctionnement...

Vous êtes propriétaire et souhaitez vendre votre bien immobilier pour acquérir une nouvelle résidence principale ? Le prêt relais vous permet de faire la transition entre la réception des fonds liés à la vente de votre bien actuel et le financement de votre nouveau logement. Focus sur ce crédit très demandé !






Prêt relais : le principe

Le prêt relais s’adresse aux personnes déjà propriétaires d’un bien immobilier et qui souhaitent le revendre pour en acquérir un nouveau. Il a été pensé par les banques pour répondre à la problématique de décalage de trésorerie entre la vente d’un bien et l’achat d’un autre.

Le prêt relais est un crédit à court terme (maximum deux ans). C’est une avance de la banque pour permettre le financement du nouveau logement.

Il fonctionne sur le principe du remboursement différé. Tant que le premier logement n'est pas vendu, l'emprunteur rembourse seulement les intérêts du prêt et l’assurance emprunteur. Le capital n’est soldé qu’après la vente du bien, sans aucune pénalité de remboursement anticipé.

Bon à savoir : il est possible pour certains emprunteurs, en fonction de leur situation et de la politique des banques, de ne payer le montant des intérêts et de l’assurance que lorsque le bien est vendu, on parle alors de prêt relais avec franchise totale.


Quels sont les avantages du prêt relais ?

Le prêt relais permet :

  • de financer l’achat d’un nouveau logement sans attendre d’avoir vendu son logement actuel et d’avoir perçu les fonds correspondant à la vente ;

  • de ne pas passer par un logement en location entre la vente de l’ancien bien et l’achat du nouveau et d’éviter ainsi un double déménagement ;

  • de ne pas rembourser une double mensualité de crédit (crédit immobilier en cours pour l’ancien bien et crédit souscrit pour le nouveau bien).


Comment est calculé le montant d’un prêt relais ?

Dans la plupart des cas, le prêt relais représente 60 à 80 % de la valeur estimée du bien à vendre. Si l’emprunteur a encore un crédit en cours, le montant des capitaux restants dus est retranché du montant du prêt. 

Le montant du prêt relais est librement déterminé par la banque, en fonction de l’état du marché immobilier au moment de la souscription du prêt.

Si la vente de votre ancien logement est bien avancée, par exemple si vous avez signé un compromis de vente, la banque peut vous proposer un prêt plus court et un montant plus avantageux (jusqu’à 90 % du prix de vente du bien).

 

Quel est le taux d’un prêt relais ?

Le taux d’intérêt d’un prêt relais est souvent plus élevé que celui d’un prêt immobilier classique. Il dépend de la durée de l’emprunt et de l’état du marché immobilier et des normes bancaires en vigueur au moment où le prêt est souscrit. 

Vous pouvez consulter les taux en vigueur sur notre page dédiée aux taux des crédits immobiliers et actualisée tous les mois.


Comment obtenir un prêt relais ?

Pour bénéficier d’un prêt relais, l’emprunteur peut contacter directement sa banque et démarcher d’autres établissements bancaires.

Pour bénéficier du meilleur taux en vigueur et des conditions d’emprunt les plus avantageuses, l’emprunteur peut prendre contact avec un courtier en prêt immobilier comme Vousfinancer.

 

Les différents types de prêts relais

Il existe deux types de prêts relais :

Le prêt relais sec

Le prêt relais sec est un prêt à court terme. Il est utilisé quand le nouveau logement acheté a une valeur inférieure ou égale au bien vendu. La vente du bien actuel suffit à financer l’achat du nouveau bien. On peut considérer le prêt relais sec comme une simple avance de trésorerie. Une fois le bien vendu, le prêt relais est directement soldé.

Le prêt relais adossé

Le prêt relais adossé à un prêt à long terme. Il est utilisé quand la vente du logement actuel ne suffira pas à couvrir l’achat du nouveau logement. Par exemple, si l’acquéreur achète un bien plus grand. Le prêt relais adossé permet de lisser les deux prêts : le prêt relais et le crédit immobilier souscrit pour financer le nouvel achat.

 

Prêt relais : point de vigilance

Le risque principal du prêt relais est de ne pas vendre le bien pendant les deux ans qui suivent sa souscription. Une fois le délai terminé, l’emprunteur est redevable à la banque de la somme avancée ainsi que de la mensualité du nouveau bien. S’il n’a pas vendu son ancien logement, il va donc se retrouver à payer deux prêts simultanément !

Aussi, il est important de se poser des questions dès lors que son ancien logement n’est pas vendu après quelques mois sur le marché : prix de vente, mise en valeur du bien, exposition sur Internet ou en agence… Dans tous les cas, se faire accompagner par des professionnels de l’immobilier peut s’avérer nécessaire.

Комментарии


bottom of page